Labo Argentique

Un retour vers les origines de la photographie avec comme première étape la compréhension des mécanismes argentiques, de la prise de vue au développement pellicule, pour arriver jusqu’au tirage papier.

L’objectif de cette démarche est une recherche de la précision et de la maitrise de mon sujet de bout en bout.

Prendre le temps, laisser les images grandir et trouver leur maturité.

Je développe dans le labo du Club Photo d’Annecy avec la précieuse aide de son président.

Je vous présenterai de manière ponctuelles quelques uns des réalisations au fur et à mesure de la progression.

Voici un premier portrait de Shanmoue, une modèle qui m’a fait confiance pour ma première séance studio en argentique.

Un immense merci à elle.

Pour terminer voici un court texte sur la photographie argentique et un point de vue que je peux partager même si je me reconnais aussi bien en sérial cliqueur ^^


“La photographie comme un art martial.

Il est certes possible de s’astreindre à la même discipline avec du matériel numérique. C’est d’ailleurs ce qui différencie un bon photographe d’un faiseur de photos. Le second fera confiance au hasard et à l’accumulation de clichés en espérant avoir saisi, un peu au hasard, le bon moment, ce qui peut arriver. L’autre saura d’instinct qu’il n’aura pas à doubler son cliché. Une discipline dont l’esprit peut s’apparenter à celui de certains arts martiaux parmi les plus exigeants, comme celui du Kiudo, l’art japonais du tir à l’arc.”

Enjoy 🙂

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire